Articles

Accepter les Titres-Restaurant sur Internet: qui a dit que c'était simple?

Image
Il y a plus désormais plus d'un an, nous nous sommes lancés dans l'acceptation des Titres-Restaurant dématérialisés (carte) en ligne au départ en gérant les cartes de 2ème génération.
Par la suite nous avons découvert que c'était un peu plus compliqué que prévu.

Cet article explique la gymnastique qu'il faut gérer pour répondre aux professionnels de la restauration.
On trouve sur le marché à ce jour les types de cartes restaurant suivantes:
Cartes dites de premières génération. Ce sont des cartes 4 coins. Elles sont émises sous la marque Visa ou MasterCard. Edenred par exemple émet des cartes MasterCard prépayées pendant que Apetiz et Sodexo émettent des cartes Visa. Ces cartes sont acceptées dans les terminaux de paiement CB2A si le code MCC du commerçant est compatible avec l'activité restauration. Avec certains émetteurs, il faut demander au préalable pour son contrat commerçant l'ouverture du flux autorisation chez l'émetteur des Titres-Restaurant.Cartes…

J'ai testé Google Pay sur internet et c'est de la daube

Image
Pourquoi?

C'est simple: au bout de 3 paiements, votre compte est bloqué. Et pourtant j'ai une configuration où je demande le CVV à chaque paiement. Pour valider ce moyen de paiement j'ai joué avec mes comptes emails et mes cartes personnelles.
Pas beaucoup de paiements. 3 en Pesos colombiens pour montrer le fonctionnement de REDEBAN depuis Bogota et 2 en Soles pour montrer le fonctionnement avec Procesos au Pérou.
Cela a suffit pour que Google me bloque mes 2 comptes avec des montants très faibles.

Mr Google, votre système anti-fraude, c'est de la daube.
Il m'interdit de payer tout simplement.

Et comme il n'existe aucune procédure pour se débloquer, et bien on ne sait pas comment faire.

Mes développeurs pour valider en production leur développement sont aussi restés bloqués une semaine.

Comment cela se passe:

Lorque nous appelons Google Pay depuis Chrome, nous avons une configuration où nous imposons de saisir le CVV pour  chaque carte (c'est au choix du ma…

Comprendre le code retour autorisation iso 54

Image
En iso, le code retour 54 veut dire : Date de validité de la carte dépassée.

Et nous avons souvent des réclamations de marchands qui nous disent ne pas comprendre ce code retour, car la date d'expiration sur le plastique n'est pas expirée.


Il existe des codes ISO pour dire carte perdue ou carte volée. Il n'existe pas vraiment de code pour dire carte résiliée. 
Donc certains émetteurs renvoie ce code lorsque la carte a été résiliée avant la date, soit par le porteur, soit par la banque.

Le plastique bien évidemment ne se met pas à jour et lorsque cette carte sert à un abonnement, il n'est pas anormal avant la date d'expiration théorique de la carte de rencontrer le code 54.


Tous les émetteurs ne l'utilisent pas pour dire carte résiliée, mais c'est une des interprétations du code 54.




Le paiement en n fois sur internet

Image
Le support Lyra /Payzen reçoit souvent ce type de mail:

Comment se passe votre paiement en plusieurs fois. 
Est il sécurisé ou le client peut il annuler les paiements différés?


Tout d'abord ce n'est pas vraiment notre paiement en n fois. C'est un outil au service des marchands que la plupart des plateformes de paiement proposent.
Pour répondre à la question, il faut d'abord comprendre ce qu'est le paiement en n fois (en Europe car sur d'autres continents, c'est très différent). L'objectif du marchand est d'offrir une facilité de paiement à ses clients.
On distingue 2 méthodes pour répondre à ce besoin: l'échéancier de paiement via un organisme de crédit. Dans ce cas le marchand doit signer avec un organisme de paiement qui assume le risque et le recouvrement. Bien sûr ce n'est pas gratuit pour le marchand. Il est normalement payé rapidement mais doit reverser une commission à l'organisme de crédit. L'acheteur signe un contrat de finance…

A savoir : Gérer le code retour autorisation "10" pour les paiements créés via les Web services

Image
Le protocole "autorisation" permet de lancer une demande d'autorisation pour un montant et recevoir comme réponse une demande d'autorisation partielle. Dans le cas où l'autorisation partielle est supportée par l'émetteur de la carte, l'émetteur renvoie dans le champ "montant" du message de réponse le montant autorisé (qui est inférieur au montant initial) et un code retour autorisation égal à 10 (protocole ISO 8583)
Dans quel cas va-t-on trouver ce type de réponse:
Cartes Titre-Restaurant où le solde maximum possible est de 19€ par jourCartes Cadeaux lorsqu'elle sont des cartes Visa ou MasterCard   Lorsque Lyra / PayZen gère sur sa page de paiement, la capture des données cartes, il gère automatiquement ce code retour et propose à l'acheteur de compléter le solde restant à payer par un autre moyen de paiement. Si l'acheteur ne finalise pas le complément, Lyra gère l'annulation de l'autorisation partielle.
Que se passe-t-il dans…

CB2A 1.5 Pourquoi c'est mieux?

Image
Avec le protocole CB2A 1.5 qui est pratiquement généralisé à tous les acquéreurs français, on note 2 grandes évolutions:

> La vérification de cartes
> Le redressement temps réel d'autorisations

1) La vérification de cartes: Jusqu'à présent pour vérifier une carte, il était commun de faire une autorisation de 1€.  Avec la multiplication des cartes prépayées et des cartes à débit immédiat, les émetteurs faisaient apparaître en temps réel un débit virtuel sur le compte correspondant à cette autorisation de 1€. Car dans la réalité on fait réellement une autorisation de 1€, autorisation qui s'ajoute aux autorisations courantes de la carte. Comme cette autorisation n'était jamais capturée, il fallait attendre la date de fin d'expiration pour libérer le 1€.  Dans le cas de cartes étrangères, ce délai pouvait aller jusqu'à 30 jours.  Au bout de ce délai l'émetteur annulait cette autorisation et restaurait le solde virtuel de la carte.  Nous étions régulièreme…

CB2A 1.5 et la gestion des marques

Image
Pour être en conformité avec la DSP2, il est désormais obligatoire de permettre aux porteurs d'une carte CB (comme carte bancaire et pas carte bleue) de choisir leur marque préférée sur la page de paiement.
Depuis le 5 décembre 2018, PayZen a généralisé ce choix à presque tous les acquéreurs. Cette évolution devrait prendre fin en Janvier une fois que les acquéreurs retardataires seront prêts.
Comment cela fonctionne-t-il?

Notre page de paiement a évolué de la façon suivante pour être en conformité avec la DSP2:
Par défaut un logo de carte apparaît à droite du champ carte. Ce logo est en attente de définition:
Lorsque l'acheteur saisit les premiers chiffres de sa carte, nous faisons une reconnaissance de la marque de sa carte en tenant compte des préférences du marchand (liées au contrat d'acceptation qu'il a signé avec sa banque) Dans cet exemple, le BIN (*) de la carte étant 483733, le logo CB  apparaît par défaut car c'est le choix par défaut du marchand de donn…