Le paiement en devises avec du DCC | Acte 3/4

DCC comme Dynamic Currency Conversion.

Sans doute vous a-t-on déjà proposé de payer dans votre devise à l'étranger sur un terminal de paiement. Mais c'est moins fréquent sur internet.

Quel est le principe ?


Votre site e-commerce présente tous les prix en Euros mais vous souhaitez proposer à l'acheteur qui a une carte de débit ou de crédit de payer dans sa propre devise. Cela facilite la conversion car l'acheteur n'est pas toujours familier ou capable de convertir le montant dans sa devise. Ce système est très réglementé et l'acheteur est informé à la fois du montant qu'il va payer (et il ne payera rien d'autre) et du montant des commissions associées au taux de change et au service DCC qui vont s'appliquer. Il n'y a aucune surprise pour lui. S'il accepte de payer dans sa devise, il sera débité dans sa devise du montant qui lui est présenté.

Des prestataires comme Fintrax ou Fexco offrent ce type de services sur Internet.

Comment cela fonctionne ?


D'abord il faut que vous souscriviez à un contrat auprès d'un prestataire licencié par Visa et Mastercard. Ce contrat définit les conditions d'accès au service (pays et devises supportés) et aussi vos conditions de rémunération. Une partie de la commission générée par le service vous revient. il faut toutefois préciser que ce service n'est pas forcément plus cher que le service de taux de change de votre banque. Ces prestataires optimisent réellement tous les coûts.

Une fois votre contrat signé, la plateforme de paiement fait ce qu'on appelle une demande d'éligibilité au moment de la saisie des données cartes par l'acheteur. PayZen interroge le prestataire DCC pour savoir si cette carte est éligible et pour quelle devise (il peut y avoir plusieurs devises sur une même carte).

Si la carte de paiement est éligible, le prestataire DCC renvoie la devise de règlement, le montant converti, le cours de conversion, le montant des commissions, la date du cours et les mentions légales à présenter à l'acheteur.

La plateforme PayZen  propose alors à l'acheteur de choisir de payer dans la devise du site ou dans la devise de sa carte de paiement.
Il a bien sûr le choix et n'est pas forcé d'accepter de payer dans sa propre devise.



S'il accepte de payer dans la devise de sa carte de paiement, le montant qu'il verra sur son extrait de compte sera exactement le montant de la devise choisie. S'il refuse, le paiement continue dans la devise initiale du site (euros dans le cas de l'image) et il se verra appliquer des taux de change par l'émetteur de sa carte qu'il ne maîtrise pas totalement au moment de l'achat.

Le marchand, suivant les accords qu'il a avec le prestataire DCC, peut avoir une comptabilité en devise ou être payé directement en Euros.

Les remboursements se font dans la devise du paiement. Il est donc toujours possible de rembourser le montant exact dans la devise de l'acheteur.

Le ticket envoyé à l'acheteur doit respecter les règles définies par MasterCard et Visa.


Attention: Si vous appliquez la redirection automatique à la fin du paiement sans laisser la plateforme de paiement afficher le ticket, vous devez légalement afficher le ticket sur votre site en respectant les règles définies par Visa et Mastercard.



En résumé:



  • Ce service permet à l'acheteur de sécuriser son achat dans la devise de sa carte de paiement.
  • Il est transparent en terme d'implémentation pour le marchand car c'est la plateforme de paiement qui gère à la fois la demande d'éligibilité, la page de choix des devises et le ticket.
  • Vous devez simplement analyser les données de retour de la plateforme de paiement pour détecter la devise de règlement, le nouveau montant et le taux de change.




Disponibilité: Octobre 2017 avec PayZen.

Acte 4 bientôt disponible !

Commentaires